Des photos justes assez

Touche pas avec tes doigts, regarde avec tes yeux!   As-tu déjà entendu ça? 

C’est d’autant plus vrai dans une application de rencontre. L’image projetée par tes photos de profils sur une application comme GoSeeYou a un impact direct sur tous les visiteur.es, mais seul un pourcentage de ceux-ci aura la curiosité de glisser vers le bas et de pleinement découvrir ton profil. 

Le choix de tes photos c’est MAJEUR !

Choisir ses photos de présentations en dating virtuel c’est tout un art. On veut montrer sa personnalité et laisser entrevoir ses passions comme son mode de vie. Mais dans un monde spicy comme celui de l’Univers Olé, comment faire pour attirer et attiser, sans pour autant trop s’exposer

On est d’accord, c’est un peu compliqué.  Alors on a préparé de quoi te démêler : 

Guide de la parfaite photo sexy 

D’abord, les formalités. 

Combien de photos devraient compter ton profil?

Obligatoirement trois images sont nécessaires, selon les termes et conditions d’utilisation de GoSeeYou pour que ton profil soit affiché. Mais idéalement, on en veut plus. Au minimum, cinq photos de qualité devraient être affichées.  Oublie la loi du moindre effort!

Quoi montrer?

Ton énergie.

Dans un monde libertin ou traditionnel, peu importe, ce qu’on veut c’est connecter avec des gens qui vibrent sur notre énergie et on s’attend à la même chose. Alors avant même de voir ton corps sur les images, ce qu’on veut vraiment voir, c’est ton vibe.

À deux, on veut voir votre complicité et la promesse d’un plaisir à partager, mais pas la totalité de votre intimité.

Des photos sensuelles, mais pas sexuelles

La nuance est là, confortablement installée les deux pieds sur la slackline du bon goût.

La sensualité en images

La sensualité c’est ce qui éveille le désir avec douceur. 

Elle n’est pas forcément liée à la sexualité et encore moins à la vulgarité. C’est un jeu d’activation par les sens, que ce soit la vue, le toucher, l’odorat, l’ouïe ou même le goût. C’est l’art d’activer les sensations implicitement. Elle porte à imaginer ce que l’on ne voit pas.

Il y a dans la sensualité une sorte d’allégresse cosmique. 

– Jean Giono

 

La sexualité en images  

À contrario, une photographie sexuelle est pornographique

Elle dévoile souvent entièrement le corps. Elle est libre et délurée. Ce style d’images est créé et partagé dans l’intention première de susciter l’excitation

En somme, la différence se joue sur la fine ligne de l’intention.

Une image dite sexuelle est conçue pour plaire à la personne qui la recevra, alors qu’une image sensuelle vise avant tout à exprimer un aspect sexy de sa personnalité.

Et les deux ont leur utilité!

On préconise les photos sensuelles comme présentation publique et les images sexuelles en privé pour vos correspondants Olé préférés.

Comment sensualiser vos images de présentation?

En jouant sur ce qui est sous-entendu et ce qui décore le sujet de la photo (aka ton corps). On parle ici de l’ambiance, du décor, de l’éclairage, des tissus et des poses. Comme si chaque image racontait ce que le corps ne dit pas.

En rafale, voici quelques astuces pour y arriver :

  • Utiliser des tissus sexy pour couvrir votre peau (dentelle, satin, corset, cuir, soie, latex, transparence)
  • Aucun élément ennuyeux du quotidien derrière vous.
  • Pas de photo de miroir de salle de bain ou de gym.
  • Créer un jeu d’ombre et de lumière pour mettre l’accent subtilement sur vos atouts.
  • Se présenter dans un moment de votre vie (aux côtés d’un beau souper, avec un verre à la main, confortablement installé au lit, une lecture à la main, etc.)

woman in white long sleeve shirt and black panty

Quelles parties du corps exposer?

En clair, on veut voir ton sourire en coin, la poésie de tes courbes, la coulée de ton décolleté, la pointe de tes mamelons pointer sous ton vêtement, la tombée de tes reins, la bosse qui dessine ton pantalon, la carrure de tes épaules, la portée de tes jambes ou ton plaisir à décorer ta peau de dentelle, de satin, de cuir ou même de latex. 

Mais on ne veut pas de vulgarité, de peau trop largement exposée, de ta verge nue levée sans discrétion, de tes cuisses à l’air tout écartées. 

On veut glisser sur les profils en se disant « Wow! J’en veux plus. » et non pas « Woh! Ça, c’est trop d’informations! ».

À quoi se référer?

En panne d’idées pour ta création d’images? 

Tu peux toujours naviguer sur Pinterest ou Instagram à la recherche de #boudoir #implied #intimacy. Cela devrait t’ouvrir une mer de possibilités.

Concrètement, c’est oui ou c’est non !

 

Et si tu osais les photos professionnelles?

Ceci étant dit. Si tu te sens encore un peu hors de tes souliers avec tout ça, on te propose une solution simple : déléguer!

As-tu déjà fait ou pensé faire une séance de photos de style boudoir? C’est l’élégance même! La photographe professionnelle spécialisée en boudoir saura te guider à travers une expérience complètement unique. C’est une façon de découvrir ton corps d’une façon que tu ne peux pas le voir au quotidien. En plus de t’offrir plusieurs photos sensuelles à utiliser, l’expérience te donnera un boost de confiance en toi

En couple, c’est également une façon magique de présenter votre connexion et votre chimie à vos possibles partenaires de jeux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nathalie (@natboudoir)


Crédit photo : Nathalie Godin

Et l’anonymat dans tout ça?

Peu importe ce qui te pousse à dissimuler ton joli minois, ce ne devrait pas être un frein à ta créativité photo. Rien de plus ordinaire que de tomber sur un profil générique aux photos prises à la volée sur Google.

Au contraire, l’anonymat peut être un jeu bien amusant (et excitant!). On cache les marques distinctives et les tatouages puis il ne suffit que de jouer un peu avec les angles pour teaser sans trop en montrer

 

Un petit plus…

Il est également possible de prévoir une consultation avec l’équipe Olé de GoSeeYou pour Pimper votre profil et augmenter vos chances de rencontre.  Vous pouvez accéder à ce service juste ici : 

 

 

 

 

 

P.S. Pour tous les détails sur le code d’éthique Olé, c’est ici.