Les applications de rencontre favorisent la qualité des rencontres !

melanie | 16 janvier 2020
femme-telephone-application

Depuis toujours il y a les rencontres, puis sont arrivées les agences de rencontre, puis les sites de rencontre et enfin plus récemment les applications de rencontre.

Certains vont dire : « où cela va t-il s’arrêter ? »

Ces rencontres via le Web ont souvent une mauvaise réputation.

Pour ou contre l’utilisation des nouvelles technologies pour favoriser le contact humain ?

Cette question fait débat depuis le lancement du premier site de rencontre sur la toile et est toujours d’actualité.

 

Que nous soyons pour ou contre, nous sommes forcés de constater, avec le recul que nous avons désormais, qu’une chose est sûre : les sites et applications dédiés aux rencontres, que ce soit à titre amical, amoureux ou encore pour des rencontres éphémères, ont bel et bien modifié la façon dont nous pouvons trouver notre partenaire, pour la vie ou pour la nuit.

Est-ce pour autant une raison de voir cela d’un mauvais œil ?

 

A titre d’exemple, le journal The Atlantic, Ashley Fetters a mis la lumière sur comment la rubrique du New York Times « Vows » (les vœux), évolue depuis quelques années. Dans cette rubrique ce sont 53 couples qui, l’an dernier, ont déclaré s’être rencontrés via une application de rencontre. Chose qu’il était « honteux » d’avouer et qui devient tout à fait banale. Dans une autre section, on apprend que ce sont 93 des quelques 1000 couples qui ont utilisé une application comme Tinder, Bumble, Hinge ou encore GoSeeYou pour se rencontrer.

 

Là ou ça devient de plus en plus surprenant c’est que ce sont des rencontres qui aboutissent !! En 2017, 71 des mariages annoncés dans le Times sont nés d’une rencontre via le Web.

 

Avant cela, comment faisions-nous ?

Nous sommes forcés d’admettre qu’avant les sites et applications dédiés aux rencontres amoureuses notre champs des possibles se limitait aux collègues de travail, amis et amis de la famille.

 

Mais attention, durant ces dernières années, les sites de rencontre ont eux aussi évolué ! Pour Sean Rad et Justin Matteen, les fondateurs de Tinder, leur inspiration vient de leur propre déception quant au manque d’occasion de rencontrer. Alors que pour Mélanie Trudel, fondatrice de GoSeeYou, c’est pour redonner espoir aux nombreux célibataires, exacerbés des rencontres trop virtuelles, irrespectueuses et non sérieuses des applications type Tinder, que GoSeeYou est né !

 

Tinder a démocratisé les applications de rencontre dans le monde, GoSeeYou les a humanisées !

Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, cette application met un point d’honneur à l’humain (proposition de rencontres en personne), l’authenticité (vérification de tous les profils) et le respect (ghosting interdit).

De quoi, là encore, casser les préjugés sur cette nouvelle façon de trouver l’amour.

 

Nous pouvons alors nous poser une nouvelle question !

Les BONNES applications de rencontre sont-elles désormais le moyen le plus efficace de rencontrer LA bonne personne ?

 

Le Wall Street Journal a écrit un article décrivant la solidité des couples issus d’une rencontre sur un site dédié à cela.

Dans cet article, un célibataire de quarante ans témoigne : «j’ai rapidement réalisé qu’un site de rencontre nous force à être plus honnête envers soi-même sur ce que je suis et sur ce que je recherche».

 

En effet, la création d’un profil force la personne à s’interroger et se positionner sur le type de relation recherchée et le degré d’engagement souhaité.

 

La mauvaise image de rencontre virtuelle et futile qu’avaient les applications de rencontre laisse alors place à une image toute autre, de sérieux et de durabilité de ces couples modernes. Les sites amélioreraient même la compatibilité romantique et renforceraient les mariages.

 

Des chercheurs américains se sont penchés sur la question et ont publié en 2013 une étude démontrant que sur un échantillon de 19 000 personnes, plus d’1/3 des mariages aux USA entre 2005 et  2012 ont commencé en ligne et que ces couples vivent un mariage plus long et plus heureux que les couples avec une rencontre traditionnelle.

Ainsi le taux de divorce est inférieur de 25% chez les couples issus du Net.

Toujours d’après cette recherche, il semblerait que l’explication vient du fait qu’un « plus grand bassin de partenaires potentiels pousse les utilisateurs de sites ou d’applications de rencontres à être plus sélectifs ».

Explication logique et mathématique … il est plus facile de trouver LA bonne personne parmi 1000 rencontres que parmi 10 rencontres …

Les personnes « connectées » seraient également des personnes plus ouvertes et disposées plus facilement à faire des déclarations et exposer leurs sentiments que les personnes qui n’osent même pas passer ce premier cap.

Alors convaincu par les applications de rencontre ?

melanie

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.